vendredi 14 février 2014

14 Févr 2014 - LE MYSTÈRE DES CRÂNES ALLONGÉS RÉSOLU 

thoutmosisiii01Voici un article qui, une fois n’est pas coutume en spiritualité, est basé sur la vérification par des faits matériels d’une hypothèse d’un récit d’une vie antérieure paraissant très véridique, et dont les indices lèvent de nombreux voiles sur les grandes civilisations antiques. Avec ces nouvelles données, tout devient logique, et le mystère de la construction des pyramides en devient même compréhensible.
51XZ40EZZFL
Voici d’abord l’explication supposée du mystère des crânes allongés par des extraits du livre « Initiation » d’Elisabeth Haich :
Il s’agit ici du récit d’une vie antérieure qui se situe en 4500 an avant J.-C., il s’agit de la jeune fille du pharaon lui-même, voici ses paroles rapportées (chapitre « les fils de Dieu ») :
« Oui, Père, je vois ma tête chaque jour quand Menu soigne mes cheveux. »
« Et qu’as-tu observé ? » demande Père.
« Que j’ai un crâne beaucoup plus allongé que celui des fils des hommes [notre espèce au crâne rond]. Mais toi aussi, Ptahhotep, et la plupart de ceux qui appartiennent à notre race, les fils de Dieu, comme on nous appelle. Tous ont ce trait caractéristique qui se remarque même sous une coiffe ou des ornements. D’où cela vient-il ? Pourquoi notre tête est-elle différente de celle des fils des hommes ? »
« Ecoute, mon enfant, afin que tu puisses comprendre beaucoup de choses ici sur terre, il faut que tu saches un peu comment notre planète se développa […] De la source originelle éternelle émanent des forces divines créatrices qui, en vagues sans cesse croissantes, pénètrent jusqu’au niveau de la matière, ce qui signifie que la matière est formée de ces forces. Ce processus atteint son paroxysme dans l’ultra-matière et, automatiquement se renverse. Le processus de spiritualisation recommence et la matière redevient énergie. […] Cependant lorsqu’un tel changement – qui s’est préparé pendant des milliers d’années peut-être sans qu’on le remarque – est prêt à intervenir, il se manifeste alors assez soudainement. […]
Nous vivons précisement une époque transitoire pendant laquelle les modifications se font perceptibles. Au nombre de celles-ci : il y a, sur la terre, plusieurs peuples au crâne rond qui sont guidés et gouvernés par des souverains qui, spirituellement, leur sont très supérieurs et dont le corps est différent. Ils sont d’une stature plus fine et ont un crâne allongé.
Il y eut une fois sur terre une race tout à fait différente de celle des humains d’aujourd’hui. Elle manifestait complètement la loi de l’esprit et non celle de la matière comme c’est le cas pour les races humaines actuelles. Sa conscience s’était élevée au niveau divin et manifestait Dieu ici sur terre, sans jamais tomber au niveau du corps, de l’égoïsme. Dans sa pureté divine, cette race mérita vraiment le nom de « Fils de Dieu ».
[…]
cranes11« Père, notre pays est-il celui des fils de Dieu ? »
« Non, mon enfant. Le continent qui fut une fois la patrie des fils de Dieu a été complètement détruit. La descendance de la race divine diminua petit à petit, ses membres abandonnèrent leur enveloppe matérielle et ne se réincarnèrent plus. Il n’en resta plus enfin que quelques-uns en divers points de la terre pour passer les pouvoirs aux hommes qui devenaient toujours plus puissants. Les croisements entre les deux races donnèrent naissance à certains individus qui avaient hérité du savoir magique de leur père et de l’égoïsme animal physique de leur mère. Ils s’infiltrèrent dans le Temple où, grâce à leur savoir, ils reçurent l’initiation qu’hélas ils abaissèrent au niveau de la magie noire. […]
Leur aveuglement cupide allait causer une destruction générale. C’est pourquoi les derniers fils de Dieu construisirent d’immenses bateaux, fermés et isolés de tous côtés […]
Certains partirent vers le nord, d’autres vers l’est, quelques-uns vers le sud et certains arrivèrent ici à l’ouest. […] Dans leurs bateaux, les fils de Dieu avaient des instruments spéciaux qui permettaient aux vaisseaux de rester constamment à l’horizontale. Ils purent donc surmonter toutes les difficultés et débarquer sans danger. Dans les diverses parties de la terre où ils arrivèrent, ils donnèrent naissance à de nouvelles civilisations.
Leur savoir, leur sagesse et leur amour les firent bien vite accepter par les indigènes… »
(fin des extraits)
Alors après une telle lecture de l’histoire des anciennes grandes civilisations, voici quelle a été la base réflexive : « Bon d’accord, mais cette fois l’on va pouvoir vérifier ces dires, parce que nous savons que les os humains ou animaux se gardent parfaitement dans le sol ; alors si cette histoire est vraie, il ne pourrait pas y avoir au moins quelques ossements avec des crânes plus haut que la normale qui n’aient été retrouvé quelque part dans le monde ».
Et en fait, effectivement, il y en a, en voici les preuves :
(paranormalnews.fr):
« Les crânes allongés proviennent des quatre coins du monde.On en a même retrouvé en France.
La terre a-t-elle abrité autre fois une race d’extraterrestre qui se distingue par une forme de crâne particulièrement allongée et proéminente ? C’est ce que laisse penser la découverte par des archéologues de dessins datant de 70 millions d’années sur des pierres d’Amérique du Sud. Ces pierres, que l’on appelle Iki, représentent des personnes dont la tête est clairement disproportionnée, une apparence que l’on peut retrouver sur certains squelettes non identifiés du Caucase russe. D’autres recherches archéologiques ont déterré des squelettes similaires en Europe, notamment en France et en Norvège, ainsi qu’en Asie Centrale.
Compte tenu des énormes distances qui séparent tous les lieux de découvertes, on peut s’interroger sur la provenance exacte de ces crânes démesurés. Plus étrange encore, les crânes allongés présentent également une particularité incroyable : un petit trou au niveau de la couronne crânienne, dont les bords sont extrêmement nets. Le célèbre archéologue Lloyd Pye, affirme avoir étudié de près un des spécimens, trouvé en 1930 au Mexique :  » j’ai fait un test ADN sur les os dans 2 laboratoires différents. Et il est clair que certains segments d’ADN sont différents de ceux des humains « … L’archéologue souligne que certaines peuplades ont voulu il y a quelques siècles imiter cette particularités physique en plaçant des cordes très serrées sur le crâne des enfants en bas âge.  » Cette mode prouve que des humains ont voulu imiter des étrangers qui possédaient un squelette différent du leur  » précise l’archéologue, auteur du pertinent ouvrage  »
Robert Connolly a ramené des crânes allongés d’Amérique du Sud, et affirme que ces déformations n’ont pas été provoquées artificiellement. La capacité cérébrale de ces crânes serait différente de la nôtre.
C’est seulement dommage que Connolly soit le seul scientifique à s’être penché sur le sujet. Et qu’il est difficile d’examiner les crânes en question.
C’est pourquoi il semble que les hypothèses apportées par cette vie antérieure furent véridiques, que ces crânes ne sont pas des déformations, mais le témoignage d’une espèce humaine aujourd’hui disparue, et qu’elle fut aussi à l’origine des grandes civilisations éteintes.
Auteur: Elisabeth Haich

VIDEO, Découverte d'un étrange crâne momifié

LES LIVRES :
« Initiation » d’Elisabeth Haich PARU LE : 20/02/2006
Dans l'ancienne Egypte, une jeune fille est préparée pour être initiée aux secrets de la prêtrise par le Grand Prêtre Ptahhotep. En Europe au XXe siècle, une femme à la fois mère et enfant se bat pour conquérir le pouvoir sur elle-même face à une civilisation corrompue et pour tenter d'atteindre les limites de ses propres sens. Des siècles les séparent et pourtant il s'agit bien de la même femme. Voici le récit de sa vie, une expérience spirituelle unique qui commence dans un temps et finit dans un autre. Ce livre dans lequel se confondent roman, biographie et enseignement occulte donne une image captivante des mystères de l'initiation dont la vérité profonde a de tout temps séduit l'Imagination. Le lire c'est prendre part soi-même à l'initiation. Elisabeth Haich, co-auteur des célèbres livres sur le Yoga, donne, dans ce livre, la description de la grande initiation dans l'Ancienne Egypte et d'importants extraits de l'enseignement du grand prêtre Ptahhotep qui dévoile les lois occultes de l'univers, de l'âme humaine et du destin. Le lecteur y trouvera un nombre impressionnant de pensées, d'événements et d'expériences touchant à tout le domaine mystique et illustrant de manière exceptionnelle les lois du karma et de la réincarnation. Le témoignage d'Elisabeth Haich représente un guide de valeur dans ces temps chaotiques.


DESTINÉE, GUÉRISON ET YOGA
PARU LE : 01/04/1998
Vous trouverez ici les convictions d'Elisabeth Haich et de Selvarajan Yesudian sur l'amour, la souffrance, le destin, les accidents, la maladie, le karma, la magie blanche et la magie noire, la guérison et la transformation. Une vraie richesse est contenue dans ce livre, il donne un éclairage profond sur notre vie intérieure et nous aide à évoluer Lorsque nous regardons autour de nous, nous voyons à quel point la souffrance est répandue parmi les êtres humains. Ils ont forgé eux-mêmes les chaînes qui les enserrent mais sont toujours assoiffés de liberté. Existe-t-il un moyen de se libérer ? La seule liberté consiste à se détacher de l'illusion du monde de la matière 

Articles récents très importants sur ce blog :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire